Gilets Jaunes rue saint Jean Nancy
Gilets Jaunes rue saint Jean Nancy

Ils étaient plus de 500 manifestants à se rassembler Place de la République ce jour là à 14h. Motivé, le cortège a effectué une boucle à travers les rues, encadré pas de nombreuses forces de l’ordre. Le tout s’est déroulé sans débordement, dans une ambiance festive où musiciens et camionnette-sono étaient au rendez-vous.

« Je viens soutenir pour la première fois le mouvement des gilets jaunes. »

déclare Mathias. Des engagements comme celui-ci prouvent bien que, depuis 2018, de nombreuses demandes des citoyens n’ont pas encore été prises en compte par le gouvernement. Il n’y a qu’à lire les pancartes ; « Manu nous enverra la facture en 2022 », « RIC », « Les jeunes dans la galère, les vieux dans la misère ». Ces slogans sont les mêmes qu’aux premières manifestations, si ce n’est qu’aujourd’hui la crise post-confinement a changé la donne. En effet, les gilets jaunes dénoncent unanimement une hausse importante de la précarité et un pouvoir d’achat toujours plus bas. Les pertes d’emplois de ces mois derniers étant grandement responsables de ces tendances. La situation est donc critique, toutefois, ce n’est pas le masque qui empêche de revendiquer des lois sociales et fiscales plus justes.

Une convergence des luttes nécessaire.

Parmi les slogans auxquels nous ont habitué les marches des gilets jaunes, on a pu entendre « Zyed, Bouna, Théo et Adama : on oublie pas, on pardonne pas ! » déjà scandé dans les manifestations de Black Lives Matter. Cette reprise, loin d’être anodine, témoigne ici de la parenté entre les différentes luttes, notamment anti-raciste. De plus, ce même Samedi avaient également lieu à Nancy un rassemblent féministe, une action menée par le groupe local de Greenpeace, et une autre par celui de Youth For Climate.

Pour chaque manifestant que nous avons interrogé, joindre ses forces est primordial ; Car si chaque combat a son propre angle d’attaque, le but commun final reste la construction d’un nouveau système, sans domination capitaliste.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici